Cameroun – Ambiance post-électorale: les autochtones de Douala menacent les manifestants qui contestent la victoire de Paul Biya.

 

Les fils et filles, originaires de la Région du Littoral, sont appelés à se tenir à l'écart des contestations si non, « ils s'exposent au courroux des ancêtres ».

Cameroun – Ambiance post-électorale: les autochtones de Douala menacent les manifestants qui contestent la victoire de Paul Biya.

Depuis le retour du Cameroun au multipartisme au début des années 90, la Région du Littoral en général et la ville de Douala en particulier ont toujours constitué le bastion de l'opposition.


Les derniers résultats de la Présidentielle 2018 l'ont confirmé. Avec un score de 38,60 % contre 35,75 %, Maurice Kamto, le candidat du MRC, parti politique d'opposition a battu dans la Région du Littoral, Paul Biya, le président de la République finalement réélu.


Les militants et sympathisants du MRC qui contestent le sacre de Paul Biya, ont commencé sur le plan national par la ville de Douala, le samedi 27 octobre 2018, les manifestations publiques, baptisées Plan national de résistance, pour dire « Non au Hold-up électoral ». D'autres manifestations sont annoncées dans d'autres localités de la Région du Littoral, nonobstant les menaces d'emprisonnement des pouvoirs publics.


Pour prendre leur distance et marquer aussi leur opposition contre ces manifestations, les Forces vives autochtones de la Région du Littoral, ont publié ce jeudi 1er novembre 2018, un « communiqué de retenue » dans lequel elles font savoir à tous les résidents de cette région, « qu'aucune tentative de contestation par des manifestations publiques violentes des résultats de l'élection présidentielle du 07 octobre 2018 proclamés par le Conseil constitutionnel,  d'une part et de déstabilisation du Cameroun d'autre part, ne saurait trouver leur foyer dans notre Région »


Aussi, les fils et filles originaires de la Région du Littoral sont-ils appelés à se tenir à l'écart des contestations si non, « ils s'exposent au courroux des ancêtres et aux conséquences prévues par les lois de la République ».


Aux autres résidents, les élites qui ont signé le communiqué, « rappellent que les autochtones du Littoral dont l'hospitalité est reconnue, opposeront des actions déterminées à tous les acteurs politiques qui instrumentalisent les populations de la Région du Littoral à des fins malveillantes ».

Source: cameroon-info.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus