Cameroun - Bangourain: deux séparatistes armés tués par les communautés locales.

 

Deux sécessionnistes viennent d’être abattus tôt ce mercredi matin par les habitants du quartier Nkoutchoupa, de Bangourain dans le département du Noun région de l’ouest

Cameroun - Bangourain: deux séparatistes armés tués par les communautés locales.

"Les secéssionnistes tentaient de brûler le domicile du chef de quartier Nkoucthoupa, lorsqu’ils ont été pris à partie par les jeunes riverains", témoigne Idriss Ahmed habitant de Bangourain. L’information est confirmée par une source policière du commissariat de sécurité publique de Bangourain.


Selon la police les séparatistes voulaient rééditer leurs attaques commises 72 heures plus tôt. En effet, dimanche, les séparatistes armés qui n’osent pas affronter frontalement les forces de défense et de sécurité, ont attaqué les quartiers Choufpah et Menkefun de Bangourain.


Le bilan fait état de 28 maisons incendiées, un mort et un blessé par balles. L’on a enregistré un nombre record d’enlèvements dont des enfants et des femmes.


En réaction à cette "provocation" des séparatistes qui exportent les attaques dans les localités avoisinantes de la région du Nord ouest, les guerriers et fusiliers traditionnels de Bangourain ont décidé de riposter.


Yaoundé qui craint que la crise anglophone deborde dans la partie francophone, va dépêcher Paul Atanga Nji le ministre de l’administration territoriale (Minat, équivalent du ministère de l’intérieur).


Ambacoin


Lundi, les leaders séparatistes ont annoncé sur internet, la création de leur cryptomonnaie l’ambacoin sur le modèle du bitcoin.


D’une valeur de 0,25 dollar l’ambacoin va les aider à financer la création de leur Etat imaginaire d’Ambazonie, écrivent les séparatistes sur internet.


Déclenchée en fin octobre 2016, la crise anglophone a déjà fait au moins 160 morts parmi les forces de défense et de sécurité.


Au moins 400 civils ont été tués dans des homicides attribués aux deux camps. Selon le Hcr, 347 000 personnes sont déplacées des régions du Nord ouest et du sud ouest à cause de la crise, pour d’autres localités du pays.


En juin 2018, le gouvernement camerounais a mis sur pied le plan d’assistance humanitaire d’urgence d’un montant de plus de 12 milliards de 716 millions 500 FCFA, en faveur des communautés affectées par les violences dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.


Sur le terrain, les habitants des régions du nord ouest et du sud ouest, collaborent désormais avec les forces de défense et de sécurité auxquelles ils livrent les combattants secéssionnistes.

Source: koaci.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus