Cameroun - Longévité : Les intouchables du gouvernement.

 

En poste depuis des années, des ministres résistent aux différents remaniements.

Cameroun - Longévité : Les intouchables du gouvernement.

A l'allure où souffle le vent du remaniement et du réaménagement ministériel au Cameroun, on serait tenté de se demander si certains sont moins chanceux que d'autres, car ne bénéficiant pas de la même longévité au sein du gouvernement. A propos, la énième « tempête » du réaménagement ministériel qui a soufflé vendredi dernier dans l'appareil gouvernemental, a encore dévoilé des « inamovibles » du régime Biya qui n'ont pas bougé de leur poste ministériel depuis des décennies. Certains d'entre eux comptent plus de 10 ans au même poste ministériel malgré des frasques qui caractérisent généralement la gestion de leur département ministériel. Maintien au sérail qui relève d'un simple fait du hasard ou d'une récompense de Paul Biya à ses fidèles « créatures » ?


Jacques Fame Ndongo, qui affirme le 07 avril 2010, à l'occasion de la deuxième réunion régionale des populations du Sud au titre des contributions financières pour la réussite du comice agro-pastoral d'Ebolowa : « Nous sommes tous des créatures ou des créations du président Paul Biya, c'est à lui que doit revenir toute la gloire dans tout ce que nous faisons. Personne d'entre nous n'est important, nous ne sommes que ses serviteurs, mieux, ses esclaves », doit sûrement ces 14 ans en qualité que ministre de l'Enseignement supérieur à sa « dévotion ». Une allégeance que d'aucuns estiment fragilisée par l'affaire don de 500 000 ordinateurs portables du chef de l'Etat aux étudiants camerounais auxquels il résiste.


Le ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Zacharie Perevet, a également au compteur 14 ans au même poste. Un membre du gouvernement très effacé et dont les activités au sein de ce département ministériel passent pratiquement inaperçues. Parmi les intouchables, on retrouve aussi le ministre de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Madeleine Tchuinte (en poste depuis 2004) et celui du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, en poste depuis 14 ans. Sans oublier Hele Pierre de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, qui est empêtré dans le problème des emballages plastiques, a pu sauver sa peau. Tout à côté, certains totalisent 12 ans au même poste ministériel.


Il s'agit de Laurent Serge Etoundi Ngoa, ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l'Economie sociale et de l'Artisanat, et André Mama Fouda de la Santé publique. Quant à lui, l'actuel ministre du Tourisme et des Loisirs, Bello Bouba Maigarï, siège au gouvernement depuis 1997. Il y avait déjà siégé sous Ahidjo jusqu'au poste de Premier ministre. Le recordman des gouvernements sous le Renouveau est le vice-Premier ministre, Amadou Ali, qui y est entré en 1985 comme secrétaire d'Etat à la Défense chargé de la gendarmerie.

Source: Mutations.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus