Cameroun : toujours pas de nouvelles du maire de Bangem et de son adjoint enlevés samedi.

 

Les deux personnalités ont été enlevées samedi alors qu’elles tentaient de mobiliser les populations en vue du défilé militaire et civil du 20 mai.

Cameroun : toujours pas de nouvelles du maire de Bangem et de son adjoint enlevés samedi.

L'on reste sans nouvelles du maire de Bangem (Sud-Ouest), Ekuh Simon et de son adjoint Enonguene Epie  enlevés à la veille de la journée consacrée à la célébration de l'Unité nationale du Cameroun. Ils ont été vus pour la dernière fois dans des vidéos diffusées par des sécessionnistes au cours du week-end dernier.

 

Ils y apparaissent assis à même le sol dans des broussailles, les mains ligotées dans le dos. Dans ces vidéos, seul le maire, vêtu d'un simple pantalon  et d'un chemisier parle. « J'ai été enlevé par les forces de restauration d'ambazonie Kupe-Manengouba. Ils m'accusent d'avoir collaboré avec le régime de Yaoundé pour la célébration du 20 mai à Bangem. Ils m'ont demandé de dire aux gens de ne pas marcher, de ne pas prendre part à ces célébrations, sinon je vais en payer les conséquences. Jusqu'ici, ils m'ont bien traité et ont promis de ne rien me faire si les populations écoutent ce conseil », a-t-il déclaré.


Ekuh Simon et son collaborateur ont été enlevés samedi alors qu'ils distribuaient des tee-shirts et de l‘argent aux populations pour que celles-ci participent aux manifestations de la Fête de l'unité. L'information a été relayée sur les réseaux sociaux le même jour par Mark Bareta, un militant de la cause sécessionniste exilé aux Etats-Unis.


Le défilé à Bangem – département du Lebialem, région du Sud-Ouest – a connu la seule présence des éléments des forces de sécurité et de défense.


Cet énième enlèvement a été opéré moins de 24h avant le kidnapping de l'adjoint au sous-préfet de Menji (département du Lebialem, région du Sud-Ouest). Lui aussi est apparu dans une vidéo tournée par ses ravisseurs. Celui-ci est debout devant des rangs de jeunes combattants séparatistes qui, armes à la main, chantent un hymne à l'ambazonie ressemblant à celui du Cameroun. Il porte dans ses  mains le drapeau blanc à rayures bleu de cet Etat virtuel.


Des sources officieuses font état de l'enlèvement du délégué départemental des Transports pour le Lebialem dimanche.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus