Cameroun: Voici ce que les sécessionnistes ordonnent à Fru Ndi de faire.

 

Le président national du Front social-démocrate a déclaré aux médias à Bamenda, dans la région du Nord-Ouest, qu'il était déshonoré et insulté par des séparatistes armés qui veulent qu'il ordonne aux parlementaires, aux sénateurs et aux conseillers du SDF de démissionner parallèlement à leur lutte pour l'indépendance.

Cameroun: Voici ce que les sécessionnistes ordonnent à Fru Ndi de faire.

Ni John Fru a pris la parole ce dimanche 30 juin dans sa résidence de Ntarinkon, où il a déclaré que des séparatistes armés l'avaient traîné sur son sol, son couloir et dans la boue.


«Ils m'ont traîné comme un cochon. Je n'étais rien de mieux qu'un cochon… Ils m'ont traîné hors de la voiture, dans des endroits boueux, sans chaussures et m'ont emmené dans ce qu'ils ont appelé une cellule. Ils m'ont placé là-bas jusqu'à ce que je dispose d'un lit de bambou », s'est-il interrogé.


«Si vous regardez bien ici, ils m'ont frappé avec leur arme à peu près cinq fois. Ils m'ont donné deux coups au ventre et m'ont dit de voir à quel point son ventre était gros », a poursuivi le président.


Dans le camp des séparatistes, certains combattants l'ont accusé d'être une jambe noire. D'autres l'ont accusé d'avoir présidé à l'assassinat de leurs membres à Baba, subdivision de Santa, où la maison de Fru Ndi avait été incendiée par des séparatistes armés. Le président a déclaré qu'il leur avait dit que l'armée avait tiré sur les garçons et non sur lui.


Selon Fru Ndi, ses ravisseurs l'ont forcé à enregistrer une vidéo dans laquelle il devait déclarer qu'il demanderait à ses parlementaires, sénateurs et conseillers de démissionner dans un délai de 24 heures.


«Ils ont dit que nous voulions que vous déclariez devant nos caméras que vous feriez sortir votre peuple du Parlement, du Sénat et du conseil d'ici 24 heures. Il faut le dire ici et maintenant », a-t-il raconté. Le président a déclaré qu'il leur avait dit qu'il ne le ferait pas sous la menace des armes à feu et qu'il devait savoir pourquoi ils ne visaient que les parlementaires du SDF. Il leur a cependant promis, hors caméra, d'adopter une stratégie différente, qu'il n'a pas dit aux journalistes.


« J'irai à Yaoundé, rencontrer mes parlementaires, sénateurs et convoquer les maires. Nous nous asseyons pour discuter et voir quelle est la meilleure façon de procéder. Nous avons notre propre approche de la crise », a assuré le président à ses ravisseurs.


Mais je prie pour que Dieu pardonne à ceux qui m'ont traîné à travers mon propre camp en présence de mes enfants et qui ont tiré sur mon garde du corps dans mon salon. Deux torts ne font pas un droit.


Source: Cameroun Info.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus