Des opérateurs économiques se livrent à l’exportation illicite du riz au Cameroun.

 

On parle généralement des exportations illicites du riz au Cameroun. C’est souvent de façon non officielle. Mais, dans une note publiée le 12 septembre 2018, l’Institut national de la statistique (INS) confirme que c’est une pratique dans le pays qui existe, malgré l’omerta.

Des opérateurs économiques se livrent à l’exportation illicite du riz au Cameroun.

En effet, révèle l'Institut, les quantités de riz importées se sont accrues au Cameroun depuis 2013, « impulsées par la demande intérieure et par les marchés des pays voisins et du Nigéria et du Tchad en particulier, vers lesquels sont réexportés frauduleusement par voie terrestre, des quantités de riz ».


Toujours selon l'INS, les voies de contournement sont utilisées par les petits transitaires, généralement en moto pour contourner les services douaniers. « Parfois, certains produits traversent la douane en petite quantité avant d'être rechargés par la suite une fois la frontière franchie », confirme l'Institut.


Au Cameroun, indique relève l'INS, la production du riz paddy a augmenté de 12% pour atteindre 311 674 tonnes en 2016. Cette amélioration résulte de la poursuite de la vulgarisation de la culture de riz pluvial et de la distribution d'engrais chimiques.


Seulement, une bonne partie de la production du riz local est exportée, parfois illégalement comme décrit plus haut.

Source: SA.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus