Gabon: le président Bongo va quitter l’hôpital de Ryad pour Rabat.

 

Le président du Gabon Ali Bongo Ondimba, va prochainement quitter l’hôpital de Ryad où il est soigné depuis un mois à la suite d’un “malaise”, pour se rendre en convalescence au Maroc.

Gabon: le président Bongo va quitter l’hôpital de Ryad pour Rabat.

Le président gabonais, 59 ans, viendra à Rabat "certainement la semaine prochaine" pour une période de "convalescence et de rééducation", a indiqué vendredi une source dans l’entourage du président Bongo jointe par l’AFP.


Il se rendra "dans un établissement hospitalier" de la capitale marocaine "pour une période de convalescence et de rééducation", selon cette source.


"Les médecins estiment qu’il est transportable même pour un long trajet (…) il respire normalement, il communique de façon cohérente, les progrès sont notables", a affirmé cette source.


Le président Bongo arrivera à Rabat "certainement la semaine prochaine, les médecins sont en train de finaliser le dossier (…) la décision (de venir au Maroc) a été arrêtée il y a 24 heures, conformément à ses souhaits", a-t-elle conclu.


Sollicitée par l’AFP, la présidence gabonaise n’a pas donné suite pour confirmer ou infirmer cette information.


Le président gabonais et le roi du Maroc Mohammed VI sont très proches depuis des dizaines d’années et le Maroc est bien implanté dans divers secteurs au Gabon.


Depuis l’hospitalisation le 24 octobre du président Bongo en Arabie saoudite, la présidence gabonaise n’a communiqué officiellement qu’à deux reprises.


D’abord le 28 octobre pour annoncer que le président avait été admis à l’hôpital du roi Fayçal à Ryad à la suite d’un malaise dû à "une fatigue sévère", consécutive à "une très forte activité ces derniers mois".


Puis le 11 novembre pour dire que le président Bongo était "en phase de recouvrement de la plénitude de ses facultés physiques", reconnaissant ainsi de manière implicite la gravité de son état de santé.


Citant les médecins qui soignent le chef de l’Etat, le porte-parole de la présidence, Ike Ngouoni, avait évoqué "un saignement justifiant une prise en charge médico-chirurgicale en secteur hautement spécialisé".


M. Ngouoni n’avait cependant pas précisé le mal dont souffrait le chef de l’Etat. Quelques jours auparavant, une source étrangère proche du président Bongo avait affirmé à l’AFP qu’il avait "eu un AVC" (accident vasculaire cérébral), cause de son hospitalisation.

Source: AFP.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus