Il est interdit aux établissements scolaires d'orienter les parents d'élèves vers des opérateurs de Mobile Money.

 

L'on retrouve des opérateurs de téléphonie mobile au sein des établissements scolaires publics proposant leurs services aux parents d'élèves. Sous le prétexte qu'ils sont recommandés par les directeurs ou proviseurs, ces opérateurs invitent les usagers à utiliser leurs services pour payer les frais de dossiers de divers examens. Ce qui est contre la loi.

Il est interdit aux établissements scolaires d'orienter les parents d'élèves vers des opérateurs de Mobile Money.

En effet, Pauline Nalova Lyonga Egbe, le ministre en charge des Enseignements secondaires (Minesec), vient de signer une mise au point pour indiquer que, «les opérateurs ne doivent pas se retrouver dans les établissements scolaires et encore moins être imposés ou suggérés par les chefs d'établissements scolaires». Les contrevenants sont donc invités à se conformer à la loi.


Nalova Lyonga a signé en juin 2018, une convention en vue d'opérationnaliser dès l'année 2019, le paiement des frais d'examens officiels par mobile money. Ainsi, les opérateurs de téléphonie mobile Orange et MTN ; l'opérateur du transfert d'argent, Express Union ; et le postier public Campost ont mis sur pied une plateforme à cet effet, afin de faciliter les opérations de paiements des frais d'examen.

Source: stopblablacam.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus