Le matériel d’Elecam a été brûlé à Belo, dans le Nord-Ouest.

 

D'après des sources crédibles, des jeunes se réclamant « indépendantistes » ont brûlé le matériel de vote et de travail de l'équipe d'Elections Cameroon-ELECAM- dans la commune de Belo.

Le matériel d’Elecam a été brûlé à Belo, dans le Nord-Ouest.

Ils ont en effet mis le feu sur une pile de paperasse et d'objets divers, à l'extérieur des bureaux d'Elecam et non à l'intérieur comme le prétendent certaines plateformes d'informations. Des scènes violentes qui expliquent le renforcement des mesures de sécurité dans la région du Nord-Ouest en cette veille d'élection présidentielle.


En rappel, depuis le début de la crise socio-politique dite anglophone il y a deux ans, les scènes de vandalisme, de prises d'otages, d'incendie, entre autres, se multiplient dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.


Les confrontations entre les forces de défense et les partisans de l'indépendance de la zone anglophone du pays sont légion. Ces derniers avaient d'ailleurs déclaré un Etat non officiel appelé Ambazonie, avec pour capitale Buea, chef-lieu de la région du Sud-Ouest du Cameroun.

Source: stopblablacam.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus