Ndélélé : Les populations barrent la route à l’Est afin d’exiger qu’elle soit bitumée.

 

Les habitants de cette localité traversée chaque jour par des dizaines de camions grumier exigent le bitume.

Ndélélé : Les populations barrent la route à l’Est afin d’exiger qu’elle soit bitumée.

Les populations de la localité de Ndélélé ont observé un mouvement d'humeur mercredi 31 octobre dernier. A l'origine, elles revendiquent l'absence du bitume tout au moins l'entretien de la route Ndélélé – Yokadouma qui est dans un état de dégradation très avancée : « Notre revendication est toute simple, c'est l'état de la route. Que la route soit arrangée, il est impossible d'entrer ou de sortir de Ndélélé à cause du mauvais état de la route, même le simple entretien il n'y a pas. Comment peut – on vivre dans cette situation, non ce n'est pas possible », se révolte au téléphone Bidjobé Louis un riverain.


Son oncle Gédéon Yossavah va plus loin : « Nous voulons que la route soit bitumée de manière définitive et cela va nous épargner beaucoup de souffrances ».


Pour exprimer leur colère, les populations bien organisées, venues en grand nombre de tous les villages de l'arrondissement de Ndélélé ont érigé des barricades sur l'axe principal qui traverse la localité, paralysant ainsi tout trafic : « je suis arrivée ici mercredi au petit matin , je suis tombé sur cette barrière des populations révoltées, je n'avais pas de choix que de garer et attendre », affirme Ibrahima, un transporteur de grumes en provenance de la République centrafricaine à destination de Douala.


L'action des populations a mobilisé un grand nombre de riverains, mais a reçu aussi l'onction des multiples usagers de cette route : « Nous sommes de tout cœur avec eux car nous sommes sur cette route tous les jours, et à cause du mauvais état de cette infrastructure, nos véhicules tombent en panne chaque jour sans oublier les accidents mortels qu'on enregistre», confesse Ibrahima. Il a fallu que le sénateur Jacques Boundjo et le délégué régional des Travaux publics pour l'Est arrivent sur les lieux pour que les manifestants puissent se calmer. Les populations déplorent le mauvais état de la principale route qui traverse l'arrondissement de Ndélélé pour rallier le chef-lieu du département de la Kadey qui est Batouri ou alors pour se rendre à Yokadouma dans la Boumba et Ngoko ».


Ndélélé est situé sur l'axe Batouri – Yokadouma environ à 250 kilomètres de Bertoua. A cause du mauvais état de la route, le trajet entre Ndelele et Bertoua dure parfois plus d'une journée.

Source: 237online.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus