Non, il n’y a pas de recensement des fonctionnaires en détachement dans des établissements publics au Cameroun.

 

Le comptage physique des agents publics engagé par le ministère des Finances pour la période comprise entre avril et juin 2018, crée des confusions. Car, il se dit que des équipes de recenseurs ont mises sur pied pour compter les fonctionnaires en détachement dans des établissements publics ou parapublics (société, parlement, organismes étatiques divers). Ce n'est pas vrai

Non, il n’y a pas de recensement des fonctionnaires en détachement dans des établissements publics au Cameroun.

Edou Alo'o Cyrille (photo), le directeur général du Budget explique : « Non, ils ne sont pas recensés. Ils sont en détachement et donc sont pris en charge par l'administration qui les emploie. S'ils reviennent à leur administration d'origine ils sont repris en solde et donc doivent se faire recenser ».


Pour l'heure, le ministère des Finances indique que le dénombrement en cours a pour but d'identifier et d'expurger du fichier solde de l'Etat tous les agents publics y émargeant irrégulièrement. Ceci du fait d'une absence non justifiée, d'une démission ou d'un décès non déclaré.


Depuis le début de cette opération, indique Edou Alo'o Cyrille, l'on a déjà enregistré 918 dénonciations d'agents de l'Etat percevant indûment des salaires. Le recensement concerne près de 320 000 agents publics.

Source: stopblablacam.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus