Sud-Ouest du Cameroun: le prêtre Kenyan aurait été tué par les militaires selon Mgr Andrew Nkea.

 

Mgr Andrew Nkea qui continue d'indexer les militaires Camerounais dans le meurtre d'un prêtre kenyan, demande à Issa Tchiroma, porte parole du gouvernement de bien s'informer avant de s'exprimer alors que ce denier a tenté de démentir les allégations du prêtre.

Sud-Ouest du Cameroun: le prêtre Kenyan aurait été tué par les militaires selon Mgr Andrew Nkea.

La mort du père Cosmos Omboto Ondari, vicaire de la paroisse St Martin de Tours Parish de Kembong, village situé à quelques kilomètres de Manfe dans le département de la Manyu, région du Sud-Ouest, crée du trouble entre le corps religieux et politique camerounais.


Interrogé par la BBC vendredi 23 novembre, Mgr Andrew Nkea, évêque de Manfe, est revenu sur les circonstances du tragique de l'assassinat du prêtre Kenyan le 21 novembre 2018 alors qu'il se trouvait dans sa paroisse. Comme il l'a relevé dans son communiqué, l'évêque de Manfe dit avoir rencontré des témoins.


« J'étais personnellement à Kembong pour rencontrer les chrétiens qui étaient avec le père (Cosmos Omboto Ndlr) lorsqu'il a été tué. Ils m'ont expliqué qu'un véhicule militaire est entré dans le village. Et durant le passage dudit véhicule, les militaires tiraient au hasard…Le père a tenté de s'enfuir à l'église et lorsqu'il était non loin de la porte, il a été atteint par les balles. Il est mort sur le champ. Les autres chrétiens qui étaient présents ont fui pour se cacher derrière la paroisse. Il y avait aussi des séminaristes qui se sont réfugiés au presbytère. J'étais là hier (22 novembre Ndlr) et j'ai compté 21 impacts de balle sur la façade avant de la paroisse », a relaté l'homme de Dieu.


En réaction au propos du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma qui a tenu à apporter un démenti formel à ses allégations, Mgr Nkea s'en est pris à lui . « Il (Issa Tchiroma Ndlr) ne vit pas à Manfe, moi j'y vis. Ça ne s'est pas passé dans la nuit, mais en pleine journée. Je prie le ministre de vérifier ses informations avant de se prononcer. Parce que c'est très dommage que nous sommes des camerounais, nous souffrons et notre ministre parle de quelque chose qu'il ne maîtrise pas. Je suis sur le terrain. Je vis à Manfe, le ministre n'y est pas. Il ne sait même pas où se situe Kembong », a-t-il tempêté.

Source: laminute.info.

Exprimez vous:

Vous aimez cet article? Votre opinion compte: laissez un commentaire ici. On a hâte de vous lire!

Si vous aimez cet article, Partagez-le avec vos amis sur Facebook.

A lire absolument:



 

 

REAGISSEZ - LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Vous avez quelque chose à dire? lancez vous: réagissez ici.

ça fait le buzz

10 raisons de manger du « petit-cola » pour avoir une santé de fer.

 

 

Cameroun: Une femme tue son mari avec de l'eau bouillante.

 

 

3 raisons de ne pas laisser votre téléphone à la charge toute la nuit.

 

20 pasteurs les plus riches au monde.

 

10 artistes africains les mieux payés en concert.

 

Cameroun : Le Nigérian retrouvé mort dans le coffre de sa voiture aurait été tué par sa femme et son amant.

 

 

Cameroun: Basile Atangana Kouna, une vie de prince à la prison centrale de Kondengui.

 

4 postes à pourvoir à l'Ambassade d'Arabie Saoudite.

 

Le Ministre de la communication confirme que Sisiku Ayuk Tabe et plusieurs sécessionnistes extradés du Nigeria sont effectivement au Cameroun.

 

Top 10 des musiciens les plus riches d’Afrique selon Forbes.

 

Cameroun : La Société générale obtient l’autorisation de déployer ‘‘Yup’’, son service de mobile money.

 

Les + vus